C’est la vie ANNULE !

08.11—10.11.16

Texte : Peter Turrini
Mise en scène : Claude Brozzoni
Cie Brozzoni

SPECTACLE ANNULE : Nous avons le regret de vous informer que ce spectacle est annulé pour des raisons indépendantes de notre volonté !
À travers un monologue présenté sous la forme de fragments, en une succession d’anecdotes, de réflexions ou de poèmes écrits sans détour, Peter Turrini se prête à la demande que lui fit Claude Brozzoni de raconter septante années de sa vie.

Il revient sur le jour et l’heure de sa naissance en 1944, en rappelant les failles de la mémoire des témoins de l’événement, puis sur la maladie qui fut pour lui, enfant, une mort symbolique ou la prise de conscience de sa finitude, constamment contrecarrée par une « méthode d’invention de la vie », d’une vie qui se construisit dans l’imaginaire.

En un souffle lyrique, les souvenirs tremblés de cet homme venu au monde dans l’Autriche de l’immédiate après-guerre se succèdent, ceux de l’enfance solitaire, de l’adolescence rêvant ses amours, des expériences professionnelles de l’âge adulte avec l’écriture comme pierre angulaire, et d’un point à l’autre de la vie cette peur de la mort indéfectible, le champ de bataille de la conscience d’un homme et de tous les hommes.

Ce texte est servi par le génie oratoire de Jean-Quentin Châtelain, lauréat du Prix suisse de théâtre en 2016.

PETER TURRINI – Auteur autrichien prolifique, Peter Turrini écrit notamment des sagas pour la télévision, des recueils de pièces, de poésies qui sont adaptées et jouées dans les théâtres et opéras d’Europe. Dès les années 1980, il est reconnu comme l’un des dramaturges les plus importants de la langue allemande et reçoit de nombreuses distinctions.

CLAUDE BROZZONI – Il tombe amoureux du monde théâtral dès 1976, alors qu’il fait des études en électronique. Il fonde successivement la Kompagnie du Karton Pâte avec Jacques Quoëx en 1980, puis, à la suite de sa rencontre avec Robert Piccamiglio, la Cie Brozzoni-Piccamiglio en 1985. Depuis, il a fait de nombreuses mises en scène de textes contemporains comme Heidi est partout de Nicolas Ehni en 2002 ou Quand m’embrasseras-tu? de Mahmoud Darwich en 2010, mais aussi des textes fondateurs comme La Tempête en 2001 ou L’Illiade en 2009.

 

Ça va vous faire vibrer de l’intérieur !
L’auteur déploie sa vocation pour
le théâtre, le comédien en explose
les sens sur une crête électro-rock.
Il s’appuie sur deux musiciens pour
porter le sensible vers le chant et
l’épique vers le réel. Comment mieux
servir sa propre épitaphe ? L’auteur
incarné nous convie dans sa tombe –
mais avant cela nous embarque dans
une cavalcade effrénée, entre lucidité
hallucinée et espièglerie acide.

 

Les personnes ayant réservé ou acheté des places vont recevoir un courrier. Elle peuvent toutefois d’ores et déjà contacter notre billetterie : 021 625 84 29 ou billetterie@tkm.ch

LA PRESSE

Le Temps, 3 février 2016
“Jean-Quentin Châtelain, barbare magnifique dans C’est la vie”

La Terrasse, le 3 décembre 2015
«Un comédien, deux musiciens : le metteur en scène Claude Brozzoni crée un récital de poésie sonore à partir du dernier texte de l’auteur autrichien Peter Turrini.»

Politis, le 25 novembre 2015
«Les confessions d’un homme du siècle.»

Humanité, le 16 novembre 2015
«Un acteur colosse pour rendre la parole vivante.»

Le Figaro blog, le 18 novembre 2015
«Jean-Quentin Châtelain : le chant d’enfance de Peter Turrini.»

COMPLEMENT
Emission La Puce à l’oreille – RTS – 26 mai 2016 avec Jean-Quentin Châtelain en invité

Mise en scène :
Claude Brozzoni

Assistante à la mise en scène :
Dominique Vallon

Traduction :
Silvia Berutti-Ronelt
et Jean-Claude Berutti

Scénographie :
Elodie Monet

Musique :
Grégory Dargent, Claude Gomez

Direction technique et régie son :
Titou Victor

Création et régie lumière :
Nicolas Faucheux

Régie lumière en tournée :
Fabienne Flouzat

Régie plateau :
Solène Ferreol

Costumes :
Pascale Robin

Vidéo :
Gwenäelle Rabin

Construction décor :
Espace et Cie

 

Avec :
Jean-Quentin Châtelain, Grégory Dargent, Claude Gomez

Coproduction :
Compagnie Brozzoni, Bonlieu Scène nationale Annecy

Avec le soutien de :
Théâtre de l’Ancre – Charleroi / Belgique. La Cie Brozzoni est en convention triennale avec le Ministière de la Culture et de la Communication DRAC Rhône-Alpes, la Région Rhône-Alpes et la Ville d’Annecy

La Cie Brozzoni est subventionnée par le Conseil Général de la Haute-Savoie

Avec l’aide de la Spedidam

Texte publié chez Actes Sud – Papiers