NUDA COPRODUCTION

01.02–13.02.22

TEXTE ET MISE EN SCÈNE: DANIELE FINZI PASCA COMPAGNIA FINZI PASCA

« Je suis la première de deux jumelles. Ma sœur naquit habillée, elle sortit du ventre de ma mère dans une tunique immaculée. Je suis née nue, sale, avec les yeux collés », nous dit l’incipit de ce roman devenu spectacle, Nuda, qui s’inscrit dans la veine du réalisme magique avec cheveux que le vent rend plus noirs et cheval en fuite perpétuelle.

Une armoire géante, deux cercles métalliques suspendus à un fil, un homme suspendu, jambes et bras écartelés, la structure d’un lit en ferraille d’un autre âge flottant dans les airs, tous ces éléments font de Nuda une création qui s’inscrit dans la dynastie des spectacles flamboyants de la Compagnie Finzi Pasca, du nom de son directeur aux talents non moins miroitants : clown-acrobate, auteur-poète, acteur-metteur en scène…

Nuda a la puissance de l’extraordinaire, «théâtre narratif et acrobatique», poétique et onirique, physique et aérien, traversé par ce récit à la première personne publié en italien en 2014 aux éditions Abendstern – que portent cinq interprètes aux ailes déployées.

Nuda est l’histoire de deux jumelles saisies à travers une narration circas- sienne sous-tendue par un univers lumineux et sonore puissant, la métaphore d’images visuelles qui brisent les limites du réel.
Comme Icaro joué depuis 1991 du Mexique en Uruguay en passant par la Suisse et les États-Unis, dans six langues différentes, Nuda est un nouveau manifeste du « Théâtre de la caresse », soit de l’empathie et du partage, que revendique Daniele Finzi Pasca, « comme un pas de deux entre le public et le comédien ».

Le spectacle a débuté le 27 octobre 2021 au LAC Lugano Arte e Cultura à partir du roman éponyme publié en 2014 en italien chez Abendstern (au Tessin).

DANIELE FINZI PASCA — Tout a commencé au Tessin, lorsqu’il se retrouve à l’âge de onze ans à la Société de gymnastique avec un professeur de sport, Fabrizio Arrigoni, féru de cirque et de show-business, et qui monte des spectacles dans la veine du Lido avec des danseuses vêtues de plumes et de paillettes sous le regard ébahi de son jeune disciple. À dix-neuf ans, il s’engage pour sept mois initiatiques dans des projets sociaux, d’abord à Khrishnagar, près de Calcutta, puis dans les bidonvilles de Bombay et bientôt auprès de Mère Teresa. À son retour, il envisage désormais le spectacle vivant comme l’espace de narrations capables de nous libérer de nos peurs. Il fonde alors le Teatro Sunil avec son frère Marco et Maria Bonzanigo.

Né dans une famille de photographes, il commence au théâtre par l’éclairage et pense le plateau d’abord par cet angle d’approche. Il collabore entre 2005 et 2016 avec le Cirque Eloize et le Cirque du Soleil. Après des créations pour la scène lyrique notamment en 2008-2010, La Verità, en 2013, est un retour à l’univers du théâtre acrobatique, avec en décor le tulle monumental que Dali avait réalisé pour le ballet Tristan Fou en 1944. Pour autant, loin de se revendiquer surréaliste, Finzi Pasca se donne ici pour objectif de « raconter des histoires qui font du bien », comme il l’a toujours fait, d’Icaro (1991) à Nuda (2021) en passant par Donka (2010), Bianco su Bianco (2014), Per te (2016), et Luna Park – Comme un tour de manège (2020) ainsi que des mises en scène d’opéra, dont L’Amour de Loin (2010), Aida (2011), Pagliacci (2013), le Requiem de Verdi (2014), Carmen (2015), Einstein on the Beach (2020), Les Contes d’Hoffmann (2021). Ses autres actions artistiques, notamment pour des Cérémonies Olympiques (en 2006 et 2014), comme pour la Fête des Vignerons (en 2019) ont cette même visée hédoniste.

ÉQUIPE ARTISTIQUE
Auteur, metteur en scène et concepteur éclairage :
Daniele Finzi Pasca
Musique :
Maria Bonzanigo
Scénographie et accessoires :
Hugo Gargiulo
Costumes:
Giovanna Buzzi
Concepteur vidéo :
Roberto Vitalini
Directeur de production, co-concepteur éclairage :
Marzio Picchetti
Scénographe associé :
Matteo Verlicchi
Avec :
Melissa Vettore
Beatriz Sayad
Jess Gardolin
Micol Veglia
Francesco Lanciotti

ÉQUIPE DE PRODUCTION
Conseiller à la production :
Antonio Vergamini
Directeur technique :
Nicolò Baggio
Photographe, graphisme, communication :
Viviana Cangialosi
Responsable de projet :
Francesca Comin
Système de vol :
Jean-Claude Blaser
Coordinateur technique–Chef éclairage:
Pietro Maspero
Technicien son :
Alessandro Napoli
Machiniste :
Marco Duvia Rigger
Assistante mise en scène (stagiaire) :
Juana Gargiulo
Assistante costumes :
Ambra Schumacher
Couturière :
Sara Bianchi
Assistant son (stagiaire) :
Leonardo Tibiletti
Assistant concepteur vidéo :
Mattia Brumana
Coach de percussion (stagiaire) :
João Lucas
Vettore Catan
Communication :
Marta Hurle
Collaborateur au graphisme (stagiaire) :
Antonio Vettore Catan
Technicien :
Pietro Introzzi
Pre-production :
Tanja Milosevic
Booking international :
Sarai Gomez
Technicien (stagiaire) :
Luca Mösle

Production :
La Compagnia Finzi Pasca

Coproduction :
LAC Lugano Arte e Cultura
Chekhov International Theatre Festival
TKM Théâtre Kléber-Méleau, Renens
Gli Ipocriti – Melina Balsamo
Fondazione Teatro della Toscana

Associés et soutiens :
Caffè Chicco d’oro ; Fidinam ; Grand Hotel Villa Castagnola ; Cornèrcard ; Fondazione Ferdinando e Laura Pica-Alfieri, Lugano ; AIL ; Sintetica ; Association des amis de la Compagnia Finzi Pasca ; Ville de Lugano ; Canton Ticino ; Pro Helvetia ; Fondation Lugano pour le Pôle culturel International.

Remerciement spécial :

Au comité de l’Association des amis de la Compagnia Finzi Pasca :
Roberto Grassi (président), Guido Santini (vice-président), Lorenzo Ortelli (secrétaire), Alida Andreoli, Antonella Bonzanigo, Rocco Bonzanigo, Giovanni Pedrazzini, Massimo Pedrazzini, Rocco Talleri, Claudia Zorloni Garzoni, Nadja Vitt, Olimpio Pini et Nina Barbieri Lucato.

Remerciements :

Aux techniciens du LAC (Lugano, Arte e Cultura) ; à l’Association des amis de la Compagnia Finzi Pasca ; à Mattia Brumana ; à Claudia Lafranchi ; à Simona Sala ; aux éditions Abendstern.

Un remerciement aux apprentis constructeur de métal du Centre professionnel AM Suisse Ticino.