04.12—09.12.18

Mardi 4 : 19h
Mercredi 5 : 19h
Jeudi 6 : 19h
Vendredi 7 : 20h
Samedi 8 : 19h
Dimanche 9 : 17h30

MACBETH (THE NOTES)

D’après William Shakespeare
Mise en scène :
Dan Jemmett

Macbeth (The Notes) est un véritable défi dramaturgique et scénique! Il s’agit de nous faire entrer dans la fabrique d’une création en nous invitant à assister « aux notes » d’un metteur en scène le soir d’« un filage » de Macbeth. Et ce défi, David Ayala (sous la houlette de Dan Jemmett) le relève et remporte avec brio en un jeu spéculaire, pirandellien et plein d’humour !

Sur un plateau vide, un metteur en scène s’adresse à l’ensemble de son équipe de création, aux comédiens comme aux techniciens, après « un filage », peu avant la première. En donnant « ses notes » ou observations, il cherche à distiller quelques conseils utiles aux uns et aux autres et ce faisant est tantôt inspiré, tantôt exaspéré, tantôt dans une inquiétude irrépressible. Il met en avant sa « méthode », « avant-gardiste » du « théâtre de la distorsion » (sic), loue son créateur vidéo allemand, Rainer, puis s’adresse à l’acteur principal de la production, Jean-Marc, un acteur de téléfilms célèbres qu’il encense et fustige tour à tour.

Macbeth (The Notes) nous dévoile les affres de la création théâtrale, mais nous fait aussi entendre la force du texte de Shakespeare et la diversité de ses modes d’appréhension.

DAN JEMMETT – Né en 1967 à Cambridge, Dan Jemmett grandit nourri de l’amour du monde de la scène. En 1989, il finit ses études à Londres ; quatre ans plus tard, il confonde le collectif Primitive Science, avec lequel il travaille entre 1993 et 1997 dans des espaces désaffectés, interprète l’œuvre du dramaturge allemand Heiner Müller avec notamment Médée Matériau et Quartett, tout en mettant en scène d’autres textes du XXe siècle – des pièces de Brecht, comme des adaptations de textes de Franz Kafka et de Jorge Luis Borges. Parallèlement, Dan Jemmett s’intéresse aux marionnettes, et au théâtre d’objets – qu’il pratique –, ce qui induit chez lui un certain rapport au corps de l’acteur au plateau. En 1998, il présente à Paris un Ubu roi, puis se confronte notamment au répertoire de Shakespeare et Middleton avec Presque Hamlet en 2002, Shake (d’après La Nuit des rois), Dog Face d’après The Changeling en 2003 ; Femmes, gare aux femmes et La Comédie des erreurs en 2010 ; Les Trois Richard d’après Richard III et La Tempête, en 2012 ; La Tragédie d’Hamlet, en 2013, et Macbeth (The Notes) d’après Macbeth, en 2014. En 2017, il crée au TKM avec Omar Porras dans le rôle titre La Dernière bande de Samuel Beckett.

PRESSE

LE TEMPS – Macbeth pour un seul homme – Marie-Pierre Genecand – 02.06.14

 

ÉQUIPE DE CRÉATION

Mise en scène :
Dan Jemmett

Conception et adaptation :
Dan Jemmett et David Ayala

Collaboration artistique :
Juliette Mouchonnat

Régie générale :
Serge Oddos

Avec :
David Ayala

Production et production déléguée :
Les Monstres de Luxe

Création :
Au Théâtre SortieOuest, à Béziers, en janvier 2014.