MA COLOMBINE REPRISE

08.01—15.01.21

MISE EN SCÈNE ET INTERPRÉTATION:
OMAR PORRAS
TEATRO MALANDRO

TEXTE: FABRICE MELQUIOT

 

08–10 & 13–15.01.21

ME, SA: 19H
JE, VE: 20H
DI: 17H30

Durée : 1h15

 

Ma Colombine est un solo écrit par Fabrice Melquiot pour Omar Porras inspiré de l’histoire de ce dernier, de la Colombie qu’il garde enfouie en lui, de bribes de vie cueillies depuis l’enfance et mises en touffes par un poète dont le regard travaille les mots du souvenir via l’étrangeté des rêves…

Créé en mars 2019, ce spectacle a été à l’affiche du «11. Avignon » (un lieu né deux ans plus tôt de la fusion du Théâtre Gilgamesh et du Théâtre de Belleville) durant tout le Festival d’Avignon 2019, et fut invité en avril 2020 au Festival du Mont Fuji à Shizuoka, au Japon – annulé en raison de la COVID-19.

Fabrice Melquiot a découvert le travail d’Omar Porras en 2001 avec Ay ! QuiXote, au Théâtre de la Ville de Paris et en est sorti durablement marqué. En 2012, il devient le directeur du Théâtre Am Stram Gram, à Genève, et le voici en conversation régulière avec l’artiste dont l’ancrage sur le territoire suisse romand est déjà ancien, tant et si bien qu’un désir de plateau partagé s’est mis à sourdre peu à peu. Puis a eu lieu un voyage en Colombie, sur les hauteurs de la Cordillère des Andes et jusqu’aux paradis engouffrés dans la guerre…

De l’histoire d’un homme est né poco a poco un conte, peut-être philosophique, où il n’y a pas de frontière, où l’on saute à la perche au-dessus de l’océan, où l’on parle à la lune, où naissent des visions.

Ma Colombine est une traversée du miroir d’Alice, où l’artiste a le nom de ses ancêtres indigènes et de ses rêves, au cœur des métamorphoses : « Cet acte poétique, ce solo en scène, […] raconte ces pays qui dorment en moi, ces pays qui sont devenus des univers, changeants comme une rivière […] ; ce corps en danse, en transe, occupant l’espace, deviendra paysage, cordillère vertébrale de mes ancêtres, de mon aujourd’hui, de mon demain. »

FABRICE MELQUIOT — Né en1972, Fabrice Melquiot est auteur de poésies et de chansons, mais surtout de pièces de théâtre (plus de cinquante aujourd’hui), pour une grande part publiées à L’Arche, notamment L’Inattendu, Percolateur Blues et La Semeuse (2001), Le Diable en partage et Kids (2002), Autour de ma pierre il ne fera pas nuit et The Ballad of Lucy Jordan (2003), Ma vie de chandelle (2004), Centaures, quand nous étions enfants (2017), J’ai pris mon père sur mes épaules (2019). Plusieurs de ses textes sont traduits dans une douzaine de langues et ont été représentés dans une dizaine de pays. De 2012 à 2020, il dirige également le Théâtre Am Stram Gram, à Genève.

OMAR PORRAS — Né en 1963 à Bogotà, Omar Porras crée à Genève le Teatro Malandro en 1990. Il a mis en scène au théâtre aussi bien des textes classiques comme Faust (1993), Othello (1995), Roméo et Juliette (2012), Les Bakkhantes (2000), Ay ! QuiXote (2001), El Don Juan (2005), Pedro et le Commandeur (2006), Les Fourberies de Scapin (2009), Amour et Psyché (2017), que des contempo- rains comme La Visite de la vieille dame (1993), Ubu Roi (1991), Noces de sang (1997), L’Histoire du soldat (2003), Maître Puntila et son valet Matti (2007), Bolivar : fragments d’un rêve (2010), L’Éveil du printemps (2011), La Dame de la mer (2013) et Ma Colombine – l’année de la création de son sixième opéra, Coronis (2019).

ÉQUIPE DE CRÉATION

Texte : Fabrice Melquiot

Mise en scène, interprétation, scénographie et costumes : Omar Porras

Assistant à la mise en scène : Domenico Carli

Regards extérieurs : Alexandre Éthève et Philippe Car

Création sonore : Emmanuel Nappey

Conseil musical et piano : Cédric Pescia

Collaboration chorégraphique : Kaori Ito

Fabrication d’accessoires : Léo Piccirelli

Régie générale : Gabriel Sklenar

Régie plateau : Chingo Bensong

Régie son : Benjamin Tixhon

Lumière : Omar Porras et Marc-Étienne Despland

Remerciements à Emmanuelle Ricci, Tania D’Ambrogio et Yvan Schlatter

Production : Théâtre Am Stram Gram, à Genève
TKM Théâtre Kléber-Méleau, à Renens