LE ROI SE MEURT

29.10—17.11.19

Mise en scène :
Cédric Dorier

Création

mar, mer, jeu, sam : 19h
ven : 20h
dim : 17h30

« Je mourrai quand je voudrais, quand j’aurai le temps, quand je le déciderai. » Cette affirmation que pose le roi alors qu’il se meurt, mais résiste, se refuse à abandonner vie et pouvoir, est la clef de cette histoire, de cette tragédie intime, où nous retrouvons le Roi Bérenger 1er… Le Roi Bérenger 1er ? Oui !… Le héros de trois autres pièces d’Eugène Ionesco Tueur sans gages (1959), Rhinocéros (1960) et Piéton de l’air (1963) – ici confronté au scandale de son inéluctable disparition.

Le Roi se meurt d’Eugène Ionesco est une étrange et fabuleuse chronique d’une mort annoncée, une fable héroï-comique à la fois intime et universelle. Elle nous fait traverser toutes les étapes d’une fin de vie, de l’incrédulité à la résignation en passant par la peur de la mort et la révolte, le désir de laisser une trace et la régression vers l’enfance. Ce faisant, c’est aussi un hymne à la vie : « Les carottes sont cuites » ? Non, jamais tout à fait, tant que nous serons traversés par un souffle, ce bien si précieux par lequel se révèlent nos forces et nos faiblesses !

Cédric Dorier reprend cette pièce de 1962, emblématique de la dramaturgie d’après-guerre où comique, tragique et dérision alternent et se conjuguent, et nous fait entendre à quel point elle entre dans une lumineuse résonance avec notre époque.
Avec Le Roi se meurt, nous sommes en effet plongés «dans un pays où l’usure du pouvoir a eu raison de tout, dans un pays où le dictateur ne veut pas céder sa place, dans un pays où la nature semble anéantie par une force implacable et mystérieuse… »

 

EUGÈNE IONESCO — Né à Slatina, en 1909, Eugène Ionesco vit en France jusqu’en 1925 où il regagne la Roumanie : tout en faisant des études de lettres françaises à l’université de Bucarest, il participe à diverses revues avant-gardistes. En 1938, pour commencer un doctorat très vite interrompu par la guerre, il retourne en France : dès 1942, il s’y fixe définitivement. En 1950, il présente au Théâtre des Noctambules sa première œuvre dramatique, La Cantatrice chauve, sous-titrée « anti-pièce ». Viennent très vite d’autres textes : La Leçon (1950), Les Chaises (1952), Amédée ou comment s’en débarrasser (1953), L’Impromptu de l’Alma (1956), Rhinocéros (1959), Le Roi se meurt (1962), La Soif et la faim (1964), Macbett (1972). Il meurt en 1994 après avoir été élu à l’Académie française (1970).

CÉDRIC DORIER — Diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Lausanne en 2001, Cédric Dorier devient quatre ans plus tard directeur artistique de la compagnie vaudoise Les Célébrants, tout en poursuivant une carrière de comédien et de metteur en scène, en Suisse et à l’étranger, tant au théâtre qu’à l’opéra. Son premier projet est Titus Andronicus de William Shakespeare (2011). Viennent ensuite Hänsel & Gretel de Denis Lavalou (d’après Grimm), La Petite Renarde rusée de Leoš Janácek (2012), La Nouvelle de Marion Aubert (2013), Misterioso 119 de Kof Kwahulé (2014), Frères ennemis de Jean Racine (2015, 2018), Il Giasone de Francesco Cavalli (2016), Orlando Paladino de Joseph Haydn (2017), Un si gentil garçon de Denis Lavalou d’après Javier Gutiérrez (2018) et La Passione di Nostro Signor Gesù Cristo d’Antonio Caldara (2018), Costanza e Fortezza de Johann Joseph Fux, ainsi que Nina d’André Roussin (2019).

ÉQUIPE DE CRÉATION

Mise en scène :
Cédric Dorier

Collaboratrice artistique :
Laure Hirsig

Scénographie :
Adrien Moretti et Cédric Dorier

Lumière :
Christophe Forey

Vidéo :
Yves Kuperberg

Univers sonore :
David Scrufari

Composition chanson :
Alexis Gfeller

Costumes :
Irène Schlatter

Maquillage et coiffures :
Katrine Zingg

Direction administrative :
Cristina Martinoni

 

Avec :
Denis Lavalou :
le Roi Bérenger 1er
Anne-Catherine Savoy :
la Reine Marguerite
Nathalie Goussaud-Moser :
la Reine Marie
Raphaël Vachoux :
le Médecin
Agathe Hauser :
Juliette
Florian Sapey :
le Garde

 

Coproduction :
Cie Les Célébrants, TKM Théâtre Kléber-Méleau à Renens, Théâtre de Carouge-La Cuisine

Avec le soutien de l’État de Vaud – Convention de subvention de durée déterminée 2019-2021, Ville de Lausanne, Pour-cent culturel Migros.

Le spectacle sera créé le 29 octobre 2019, au TKM Théâtre Kléber-Méleau, à Renens.

 

Lien utile :
www.lescelebrants.ch