LE ROI SE MEURT

29.10—17.11.19

Texte : Eugène Ionesco
Mise en scène :
Cédric Dorier

Création

mar, mer, jeu, sam : 19h
ven : 20h
dim : 17h30

Pièce emblématique du XXe siècle, Le Roi se meurt de Ionesco, créé en 1962 à Paris, s’avère aujourd’hui d’une étonnante actualité. A la fois intime et universel, ce texte évoquant tous les soubresauts de la n d’un règne se présente comme une véritable métaphore de l’écroulement du monde face à l’égocentrisme du genre humain.

Il y a urgence. Il faut absolument que Bérenger Ier reconnaisse que son refus de mourir est cause des pires dérèglements. Dès lors, pour son entourage conduit par la reine Marguerite et son Médecin, toutes les stratégies sont bonnes pour lui faire accepter l’inéluctable. Mais le Roi, soutenu par la reine Marie, leur oppose une résistance farouche. Avec ce feu d’arti ces de situations cocasses, de dialogues à l’emporte-pièce et de moments poétiques, c’est à une véritable course contre la montre que le metteur en scène Cédric Dorier nous convie avec une magni que équipe de comédiens. En explorant avec malice l’angoisse humaine face à la mort pour conjurer ses propres démons, il nous offre une cérémonie ludique où la musique des mots et des images célèbre le grand théâtre de la vie.

A voir : le teaser de répétition réalisé par Ariane Catton Balabeau

TEASER LE ROI SE MEURT

EUGÈNE IONESCO — Né à Slatina, en 1909, Eugène Ionesco vit en France jusqu’en 1925 où il regagne la Roumanie : tout en faisant des études de lettres françaises à l’université de Bucarest, il participe à diverses revues avant-gardistes. En 1938, pour commencer un doctorat très vite interrompu par la guerre, il retourne en France : dès 1942, il s’y fixe définitivement. En 1950, il présente au Théâtre des Noctambules sa première œuvre dramatique, La Cantatrice chauve, sous-titrée « anti-pièce ». Viennent très vite d’autres textes : La Leçon (1950), Les Chaises (1952), Amédée ou comment s’en débarrasser (1953), L’Impromptu de l’Alma (1956), Rhinocéros (1959), Le Roi se meurt (1962), La Soif et la faim (1964), Macbett (1972). Il meurt en 1994 après avoir été élu à l’Académie française (1970).

CÉDRIC DORIER — Diplômé du Conservatoire d’Art Dramatique de Lausanne en 2001, Cédric Dorier devient quatre ans plus tard directeur artistique de la compagnie vaudoise Les Célébrants, tout en poursuivant une carrière de comédien et de metteur en scène, en Suisse et à l’étranger, tant au théâtre qu’à l’opéra. Son premier projet est Titus Andronicus de William Shakespeare (2011). Viennent ensuite Hänsel & Gretel de Denis Lavalou (d’après Grimm), La Petite Renarde rusée de Leoš Janácek (2012), La Nouvelle de Marion Aubert (2013), Misterioso 119 de Kof Kwahulé (2014), Frères ennemis de Jean Racine (2015, 2018), Il Giasone de Francesco Cavalli (2016), Orlando Paladino de Joseph Haydn (2017), Un si gentil garçon de Denis Lavalou d’après Javier Gutiérrez (2018) et La Passione di Nostro Signor Gesù Cristo d’Antonio Caldara (2018), Costanza e Fortezza de Johann Joseph Fux, ainsi que Nina d’André Roussin (2019).

ÉQUIPE DE CRÉATION

Mise en scène :
Cédric Dorier

Collaboratrice artistique :
Laure Hirsig

Scénographie :
Adrien Moretti et Cédric Dorier

Lumière :
Christophe Forey

Vidéo :
Yves Kuperberg

Univers sonore:
David Scrufari

Composition chanson :
Alexis Gfeller

Chorégraphie :
Aude Gilliéron

Costumes :
Irène Schlatter

Maquillage et coiffures :
Katrine Zingg

Construction du décor :
Ateliers du TKM

Direction administrative :
Cristina Martinoni

Avec:
Denis Lavalou :
le Roi Bérenger Ier
Anne-Catherine Savoy :
la reine Marguerite Nathalie Goussaud-Moser : la reine Marie
Raphaël Vachoux :
le Médecin
Agathe Hauser :
Juliette
Florian Sapey :
le Garde

Coproduction:
Cie Les Célébrants, TKM Théâtre Kléber-Méleau
à Renens, Théâtre de Carouge-La Cuisine
Avec le soutien de
l’État de Vaud – Convention
de subvention de durée déterminée 2019–2021, Ville de Lausanne,
Loterie Romande, Fondation Leenaards, Pour-cent culturel Migros.

Le spectacle est créé le 29 octobre 2019, au TKM Théâtre Kléber-Méleau,
à Renens.

Lien utile :
www.lescelebrants.ch