#0000b4

LE PAYS LOINTAIN THÉÂTRE / BALADE DES COLPORTEURS

25.01.24

TEXTE : JEAN-LUC LAGARCE
MISE EN SCÈNE :
MATHIEU BERTHOLET

Au POCHE /GVE – Genève

Pour la première fois, Mathieu Bertholet s’aventure dans les méandres de la langue de Lagarce pour aller faire sonner les corps, additionner les figures et dessiner un monument à la mort d’un jeune homme, à la mémoire d’un jeune auteur.

Louis retourne dans ce pays lointain pour aller annoncer à sa famille sa mort prochaine. Dire une dernière fois au revoir, essayer. Expliquer, excuser une trop longue absence et finir par ne rien dire, tout en parlant beaucoup. Il ne revient pas seul, son ami de longue date et toute la bande des morts qui ont longé sa vie ont fait le voyage avec lui. Amants, rencontres avortées, espérées ou regrettées éclairent tous un dernier retour sur soi, vers soi, pour être, peut-être, prêt à partir quand l’instant sera venu.

Dans ce pays lointain, on croit lire entre les lignes quelque chose de l’auteur Jean-Luc Lagarce, mort peu de temps après avoir écrit cette dernière pièce. Ce voyage, c’est peut-être le sien, celui de Louis, de tous les Louis qui ont quitté une petite ville loin de tout. C’est l’écho de toutes les voix qui ont fait une vie, où s’expriment les vivants comme les morts, les remords comme les regrets.

 

 

 

ÉQUIPE ARTISTIQUE :

Texte :
Jean-Luc Lagarce

Mise en scène :
Mathieu Bertholet
en cours

Avec :
Raphaël Archinard
Pierre-Isaïe Duc
Louka Petit-Taborelli
Lisa Veyrier
Lucie Zelger

Production :
POCHE /GVE