29.05.18

Mardi 29 : 20h

BRAHMS – SCHUBERT programme modifié BEETHOVEN – RACHMANINOV – LISZT PIANO : RAN JIA

CE PROGRAMME EST ANNULE ET REMPLACE – LIRE PLUS BAS

D’un bout à l’autre du clavier XIXe

Son premier enregistrement Schubert lui a valu un « Choc » du magazine Classica. La jeune pianiste chinoise Ran Jia a choisi deux sonates du Viennois pour débuter son récital. Face à elles: les Variations Haendel et les Trois Intermezzi de l’opus 117 crépusculaire de Brahms – proches de son tombeau… et de celui du siècle.

Il est difficile de concevoir qu’il y a cinquante ans à peine, les sonates de Schubert étaient encore inconnues du grand public. Et pourtant, quelle richesse! quelle au- dace! quel voyage elles proposent à nous autres Wanderer du XXIe siècle! Que s’est-il passé? Acteur central de la reconquête, Paul Badura-Skoda a son explication: «Prisonniers d’a priori hérités du XIXe siècle, on pensait que Schubert n’était l’homme que de ses Lieder et rejetait à peu près toute sa musique instrumentale. Ce qu’on lui reprochait en fait, c’était de ne pas être Beethoven ! Et là résidait justement tout son mérite: celui de ne pas être un pâle copiste mais un créateur à part entière. » Démonstration en un double la mineur. Puis le Brahms des dernières confessions. 1892. Vacances d’été à Bad Ischl, où l’on croise l’empereur François-Joseph. Loin des fastes – loin du monde même ! –, l’homme à la longue barbe grise couche Trois Intermezzi sur le papier: liberté de la forme pour «trois paysages d’automne qui restent dans la demi-teinte, le clair-obscur» (Claude Rostand).

La pianiste Ran Jia souffrante ne pourra malheureusement pas donner son récital comme prévu, demain soir mardi 29 mai à 20h, au TKM Théâtre Kléber-Méleau. 

Ensemble enScène et le TKM proposent en remplacement, et au pied levé, le jeune et talentueux pianiste français GABRIEL STERN dans un programme 

Beethoven – Rachmaninov – Liszt

PROGRAMME :

Beethoven  

Andante favori (Andante grazioso con moto) en fa majeur (1803) WoO 57

Rachmaninov  

Sonate pour piano no 2 en si bémol mineur op. 36 (1913)

Allegro agitato

Non allegro. Lento

Allegro molto

Pause

Liszt  

Sonate pour piano en si mineur (1853)

Lento assai – Allegro energico – Grandioso

Andante sostenuto

Allegro energico

Gabriel Stern Né en 1992, Gabriel Stern est un pianiste franco-israélien formé à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Cédric Pescia. Diplômé du Bachelor of Arts, puis du Master de Concert en 2017, Gabriel Stern se perfectionne à la Fondazione Scuola di Musica di Fiesole à Florence auprès d’Elisso Virssaladze.

Élève de Nelly Tasmadjian au Conservatoire de La Ciotat, Gabriel Stern est rapidement remarqué pour ses dons et poursuit ses études au CRR de Marseille auprès d’Anne-Marie Ghirardelli jusqu’en juin 2011, date à laquelle il obtient le Prix de piano. Gabriel Stern a par la suite étudié auprès de V. Pélissero, avant d’entreprendre un cycle de Perfectionnement au CRR de Rueil-Malmaison dans la classe de Pascal Amoyel où il remporte le Diplôme de Virtuosité en Juin 2012. La même année, le pianiste bénéficie des conseils de Bernard d’Ascoli et Eleanor Harris au sein de l’Association Piano Cantabile.

Gabriel Stern a eu l’occasion de se perfectionner auprès de plusieurs personnalités de renommée internationale parmi lesquelles Philippe Cassard, Pavel Nersessian, Vincent Coq, Jean-Marc Luisada, Konstantin Lifschitz, Jacques Rouvier, Racha Arodaky, Joaquín Achúcarro, Billy Eidi, Jean-Paul Sevilla. Gabriel Stern est lauréat de plusieurs concours internationaux. Il remporte un Premier Prix au Concours international de Montrond les Bains (Catégorie Grand Prix Concert). Il obtient également le Prix de Virtuosité du Xème Concours International de Piano Adilia Alieva. Il est invité à se produire dans divers festivals en France et en Suisse, tels que le Festival International de Solliès-Pont, Musique à Vars, ou encore aux Festiv’Baroqueries à Genève.

En 2016, Gabriel Stern a l’occasion de jouer le 2° Concerto de Rachmaninov sous la direction d’Antoine Marguier à Genève. En Juillet 2017, Gabriel Stern est présenté par Philippe Cassard sur France Musique dans le cadre de l’émission «Portraits de Famille – Jeunes pianistes français, la relève».

SCHUBERT
Sonate pour piano no 4 en la mineur D537
SCHUBERT
Sonate pour piano no 14 en la mineur D784
BRAHMS
Trois Intermezzi op. 117
BRAHMS
Variations et fugue sur
un thème de Haendel op.24
Ran Jia
Piano

Coproduction :
TKM Théâtre Kléber-Méleau Ensemble enScène