18.10—21.10.17

MERCREDI 18 OCTOBRE
19h – Théâtre
La Despedida Vidy

20h30 – Débat
Vidy Forum : Révolution, art et politique en Colombie Vidy

JEUDI 19 OCTOBRE
19h – Théâtre
Labio de Liebre TKM

20h – Théâtre
La Despedida Vidy

VENDREDI 20 OCTOBRE
18h30 – Théâtre
Labio de Liebre TKM
Navette TKM > Vidy

21h30 – Théâtre
La Despedida Vidy

23h – Fête
¡ Una Noche en Bogotá !
Vidy

SAMEDI 21 OCTOBRE
15h30 – Débat
Résonnance de l’art et de la paix en Colombie TKM

17h30 – Théâtre
Labio de Liebre TKM
Navette TKM > Vidy

20h30 – Théâtre
La Despedida Vidy

¿QUE TAL BOGOTÁ? LA DESPEDIDA MAPA TEATRO - VIDY

¿ Que tal Bogotá ? Comment ça va Bogotá ?

C’est avec cette question que le Théâtre Vidy-Lausanne et le TKM proposent une escapade théâtrale partagée, tournée vers l’Amérique latine, et en particulier Bogotá. Pendant quelques jours, nos théâtres vont prendre un accent colombien pour partager des créations théâtrales – Mapa Teatro à Vidy et le Teatro Petra au TKM, deux grandes compagnies de Bogotá qui font le voyage jusqu’à nous –, évoquer avec des artistes les enjeux politiques et historiques de ce pays qui semblent sortir de cinq décennies de conflits, mais aussi apprécier les rythmes de la musique colombienne. Des horaires aménagés et des navettes permettent de circuler facilement entre Renens et Vidy, entre Lausanne et Bogotá.

Le théâtre de Heidi et Rolf Abderhalden, artistes de Bogotá aux origines suisses et colombiennes, est plastique, musical, poétique, souvent festif, situé à la limite entre réalité et action, documentaire et artifice. Leur «laboratoire d’artistes», le Mapa Teatro de Bogotá, vient conclure à Vidy sa trilogie consacrée à la fête et à la vio- lence en Colombie, alors que viennent d’être signés les accords de paix entre le gouvernement et la guérilla armée des FARC. Ces accords pourraient mettre fin à un conflit qui aura duré cinquante-deux ans – le plus ancien de l’histoire moderne. À travers son théâtre baroque et poétique, le Mapa Teatro s’interroge sur le poids du passé et la façon d’écrire l’histoire. La compagnie imagine une Despedida, littéralement une «fête d’adieu», dans une reconstitution de camp guérillero, capsule temporelle du communisme en pleine forêt. Les vieux fantômes hantant le camp arrivent tour à tour, deux par deux. Parmi eux Karl Marx, Rosa Luxembourg, Mao, Lénine, Che Guevara et le curé Camilo Torres, frère révolutionnaire de la guérilla colombienne que tous guettent pour commencer la veillée.

PRESSE

24 Heures – Le Théâtre de Vidy et le TKM se mettent à l’heure de Bogota et de la guerre civile – Boris Senff – 21.09.17