26.04—12.05.17

Mercredi 26 : 19h
Jeudi 27 : 19h
Vendredi 28 : 20h
Samedi 29 : 19h
Dimanche 30 : 17h30
Lundi 1er : relâche
Mardi 2 : 19h
Mercredi 3 : 19h
Jeudi 4 : 19h
Vendredi 5 : 20h
Samedi 6 : 19h
Dimanche 7 : 17h30
Lundi 8 : relâche
Mardi 9 : 19h
Mercredi 10 : 19h
Jeudi 11 : 19h
Vendredi 12 : 20h

Le Bal des voleurs

De : Jean Anouilh
Mise en scène : Robert Sandoz

Compagnie L’Outil de la Ressemblance

Une riche aristocrate anglaise quelque peu âgée, Lady Hurf, «s’ennuie comme une vieille tapisserie» à Vichy, alors qu’elle prend les eaux avec ses nièces, Eva et Juliette, ainsi que leur tuteur, un vieil ami, Lord Edgard – qui fut sans doute son amant par le passé.

Harcelée par les obséquieux Dupont-Dufort, Père et Fils – des banquiers au bord de la faillite qui imaginent pouvoir sauver leur entreprise grâce à une belle dot – cette estivante fortunée se sent d’humeur à faire quelque grande folie pour se distraire. Or voici que trois voleurs déguisés en Grands d’Espagne désargentés, Peterbono le chef, Hector le séducteur et Gustave l’apprenti, lient conversation avec elle – avec la sournoise intention de lui subtiliser ses perles.

Lady Hurf se prête au jeu, fait mine de reconnaître en Peterbono (qui ne le dément pas) le Duc de Mira or qu’elle avait connu dans sa jeunesse (et qu’elle sait n’être plus de ce monde), et va jusqu’à inviter les trois lascars sous son propre toit. Dans la villa, le jeu de dupe qui se poursuit prend une nouvelle tournure, lorsque Gustave et Juliette tombent sincèrement amoureux l’un de l’autre…

 

JEAN ANOUILH – Avec Jean Anouilh, la comédie du XXe siècle oscille entre le «rose» et le «noir», jouant entre légèreté et tragique, jonglant avec les thèmes traditionnels du genre que sont la famille et l’argent en les doublant de celui de l’adultère propre au vaudeville. Derrière un humour corrosif se fait sentir le grincement d’une vision du monde quelque peu délétère où la pureté semble vouée à la corruption.

ROBERT SANDOZ – Après des études à l’Université de Neuchâtel, Robert Sandoz quitte le milieu du théâtre amateur grâce aux encouragements de Charles Joris et Françy Schori. Il assiste durant plusieurs années Olivier Py et Jean Liermier et se lance dans la mise en scène. Il monte principalement des auteurs contemporains, mais aussi des textes du répertoire comme Feydeau. Son Monsieur Chasse, créé au Théâtre de Carouge, a été repris en tournée en Suisse et en France de 2012 à 2014. Il travaille également avec des auteurs suisses comme Antoine Jaccoud et Odile Cornuz. Il est sélectionné à la 3e Rencontre du Théâtre suisse 2016 avec son spectacle D’Acier.

 

Prenez cinquante kilos de rombière rassie. Ajoutez deux jeunes femmes tendres et épicées. Farinez deux ambitieux ridicules. Faites frire trois voleurs déployant leurs tactiques. Saupoudrez le tout d’un croulant qui n’y comprend rien. Secouez les personnages, assaisonnez les intrigues de quelques déguisements, objets de valeurs et autres pacotilles. Laissez fumer la scène. Voyez les espoirs des uns, les élans des autres, les désillusions se fondre dans la marmite et s’accrocher aux cœurs : savourez ce bal sans modération.

PRESSE
Tribune de Genève – par Katia Berger
Atelier critique UNIL Lausanne – par Alicia Cuche

RADIO
RTS – Emission Culture au poing – vendredi 4 mai 2017 – Chronique spéciale ados !

Mise en scène :
Robert Sandoz

Assistante à la mise en scène :
Fanny Wobmann

Lumières :
Jean-Philippe Roy

Régie plateau :
Jérôme Glorieux

Régie générale en tournée :
Simon Georges

Régie lumière en tournée :
Esébio Paduret

Régie son en tournée :
Sébastien Graz

Habillage :
Tania D’Ambrogio

Composition et univers musical :
Olivier Gabus et Eloi Henriod

Scénographie et accessoires :
Nicole Grédy

Masques, perruques
et maquillages :
Judith Dubois

Costumes :
Anne-Laure Futin

Administration de tournée :
Nina Vogt

Photos :
Guillaume Perret

Avec :
David Casada, Perterbono
Laurent Deshusses, Lord Edgard
Marie Druc, Eva
Fanny Duret, Juliette
Olivier Gabus, musicien
Jérôme Glorieux, majordome
Baptiste Gilléron, Hector
Eloi Henriod, musicien
Joan Mompart, Gustave
Florian Sapey, Dupont-Dufort
Anne-Catherine Savoy, Lady Hurf

Équipe de création
Conseil chorégraphique :
Évelyne Castellino

Construction du décor :
Christophe Reichel, Grégoire de Saint Sauveur

Peinture du décor :
Noëlle Choquard, Martine Cherix, Valérie Margot, Lola Sacier

Responsable peinture du décor :
Béatrice Lipp

Stage peinture du décor :
Noémie Centeno

Réalisation costumes :
Verena Dubach, Laurence Durieux,
Paola Mulone, Cécile Vercaemer-Ingles

 

Stage costumes :
Mathilde Marchesse

Assistante masques, perruques et maquillage :
Aurore de Geer

Recherche accessoires :
Sofia Rodrigues

Assistante accessoires :
Célia Zanghi

Assistante création son :
Manu Rutka

Conseil Slow Motion :
David Heberli

Coproduction :
L’Outil de la ressemblance,
Théâtre de Carouge – Atelier de Genève,
TKM Théâtre Kléber-Méleau, Renens

Production déléguée : Théâtre de Carouge – Atelier de Genève

Le spectacle est soutenu par La Loterie Romande, Pro Helvetia – Fondation suisse pour la culture, le Canton de Neuchâtel, la Ville de Neuchâtel, la Ville de la Chaux-de-Fonds, Migros Pour-cent culturel, la Fondation culturelle de la BCN, et de la Fondation Ernst Göhner.