01.10.17

Dimanche 1 : 11h

LA VOIX HUMAINE tragédie lyrique en un acte

D’après Jean Cocteau
Mise en scène : 
Lorenzo Malaguerra
Musique : Francis Poulenc

La Voix humaine est d’abord une pièce en « un acte, une chambre, un personnage » où une femme dialogue pour la dernière fois au téléphone avec son amant, avec des mots simples, hésitants, vibrants, cherchant à retarder la note finale, celle qui la fera « retomber dans le vide, dans le noir», passant du feint détachement à l’envie de suicide, d’amour, de désespoir, le fil téléphonique comme un tuyau de scaphandrier, dernière arrivée d’air avant l’asphyxie…

Nous pourrions croire que La Voix humaine, représentée pour la première fois à la Comédie-Française en1930, est d’un registre réaliste qui mettrait le spectateur face à une expérience psychologique poignante, celle de la fin d’une histoire d’amour de cinq années dont l’un des protagonistes se retrouve au seuil du désespoir absolu, abandonné pour une autre. Ce serait omettre les intentions de son auteur qui voyait sa pièce comme une expérience purement théâtrale, les registres de la tragédie, du drame et de la comédie s’entrecroisant pour évacuer tout pathos.

Que Francis Poulenc s’empare en 1958 de ce dialogue rhapsodique dont une seule voix nous parvient pour faire (par les mots et les silences, les points d’orgue, les variations de tempo) une «tragédie lyrique» ajoute à la fois tension aigüe et distance, jeu et, au final, saveur des accords et de la prosodie vocale – ce que portent magistralement Didier Puntos et Carine Séchaye…

JEAN COCTEAU – En 1889, Jean Cocteau naît dans une famille de la grande bourgeoisie parisienne. Il publie ses premiers poèmes dès 1909 et devient une des figures à la mode du Tout-Paris et des salons que fréquentaient les Daudet, la comtesse de Noailles, Marcel Proust. En 1913, la création par Diaghilev du Sacre du Printemps de Stravinski est pour lui une véritable révélation. Il se lie d’amitié avec Apollinaire, collabore avec Érik Satie et Darius Milhaud, ainsi qu’avec des peintres célèbres de l’avant-garde, crée pour le cinéma, peint et compose poésies et romans, mais aussi textes dramatiques dont La Voix humaine (1930). Il meurt en 1963, la même année que Francis Poulenc.

LORENZO MALAGUERRA – Lorenzo Malaguerra naît à Berne en 1972. Il suit une formation de comédien au Conservatoire de Genève et joue dans de nombreuses pièces durant une dizaine d’années. Comme metteur en scène, il crée près de vingt spectacles dont quatre avec Jean Lambert-wild. Il collabore par ailleurs à des créations lyriques avec Alain Perroux, l’Ensemble Multilatérale, Musicatreize et AlterEgo. Depuis 2009, il dirige le Théâtre du Crochetan à Monthey.

ÉQUIPE DE CRÉATION

Mise en scène :
Lorenzo Malaguerra

Lumières :
Romain Cottier

Avec :
Carine Séchaye : Mezzo-soprano
Didier Puntos : Piano

 

Production :
Théâtre du Crochetan, Monthey

Création :
Théâtre du Crochetan, Monthey le 19 mars 2017