09.02.18

Vendredi 9 : 20h

BOMBAY JAYASHRI Chants dévotionnels du sud de l'Inde

Un incroyable sens du rythme, posé et concentré, confère à Bombay Jayashri une aura bien réelle, tandis que son humilité charismatique l’impose comme l’une des plus belles voix de la tradition savante…

« Silhouettes fines et délicates, visages d’artistes, ils entrent sans bruit, pieds nus ; ils entrent d’un pas velouté comme celui des chats, s’inclinent pour de cérémonieuses révérences et s’asseyent sur le tapis par terre… » Pierre Loti

Nouvelle figure dominante de la musique classique indienne, Bombay Jayashri Ramnath prouve la vitalité du chant carnatique aujourd’hui (carnatique signifiant «pur» ou «ancien» en tamoul). Vivant à Bombay, elle est formée au chant par son père dès l’âge de quatre ans. Elle sera d’abord initiée aux expressions classiques de l’Inde du Nord, des ghazals aux autres formes de la musique hindoustani. Dès 1989, alors qu’adolescente, elle aura pour maître le violoniste Shri Lalgudi Jayaraman – un des artistes les plus réputés de l’Inde du Sud – et apprendra à affirmer la personnalité de son chant. Bombay Jayashri Ramnath fait preuve d’une retenue et d’une précision presque mystiques.

Le chant dévotionnel carnatique est composé de kritis, kirtanams et varnams, compositions très complexes sublimant la beauté du raga. Elles sont attribuées au grand Saint Tyagaraja (1767-1847), qui dédia son art au Seigneur Rama. La musique carnatique est la musique de l’Inde du Sud. La musique classique indienne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est le résultat d’une tradition culturelle et artistique ancestrale, transmise de générations en générations. Elle est construite sur le raga, l’ensemble des notes utilisées, et le tala, la rythmique utilisée.

Bombay Jayashri Ramnath
Chant
Srikrishnamurari Vadakkencheri
Violon
Rajagopal Doraiswamy
Kanjira
Sundar Nagarajan
Morsing
Subramanian Sabesa Iyer
Mridangam

Coproduction :
TKM Théâtre Kléber-Méleau Ensemble enScène